Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Chroniques de l’Irib > Un aveu américain de taille sur l’Iran !
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Un aveu américain de taille sur l’Iran !

mercredi 25 juillet 2012, par Pierre Dortiguier

Dans sa dernière publication du 24 juillet de "Startfor Global intelligence", déjà, mentionnée, spécule sur la chute du gouvernement syrien, et celle du Président Assad, ce qui n’étonnera personne. Ce qui transparaît, dans ces propos, est la volonté de diminuer le rôle de l’Iran, d’amoindrir sa puissance montante, au point que la fameuse crainte, diplomatiquement affichée de l’armement atomique iranien est désavouée. Ceci vaut d’être cité, et aussi replacé, dans son contexte :

“Nous persévérons à juger la sphère d’influence iranienne une menace plus grande pour les intérêts américains et régionaux que le programme nucléaire iranien" [1].

Et la seconde proposition suit : l’affaiblissement de Assad résout le problème principal. Il augmente, donc, le sentiment de vulnérabilité de l’Iran. [2]

Bien sûr, comme l’auteur est hypocrite, j’entends Mr. George Friedmann, lequel revêt le masque d’un pleureur et avoue, la gorge serrée, que le grand perdant, dans cette affaire –vous l’auriez deviné – est l’entité sioniste qui s’entendait très bien avec le père et le fils Assad ! Et maintenant ces mêmes « islamistes » que, par ailleurs, (la main gauche ignorant la main droite) l’entité sioniste arme vont représenter une menace accrue pour le petit Etat !

Que le lecteur occidental soit ému, l’effet est certain, mais une voix tonne, aussitôt, à ses oreilles, que l’Iran est une sorte de monstre, dont il faut entraver le développement.

Notre lecteur américain, ou « américanisé » sait-il discerner la nature de cette voix qui lui sert de conscience ?

En arrière plan, l’on fait miroiter la Chine et la Russie, satisfaites de voir les USA, empêtrés, en Orient, et non point occupés de leurs affaires ! C’est inverser la situation ! En Afghanistan, les USA et l’OTAN (Turquie inclue) étaient aux portes de la Russie et de la Chine, puisque l’aide stratégique de la première lui est encore nécessaire, pour le transport des troupes ! La Chine, qui exploite le sous-sol afghan, notamment, le fer, voit bien une coalition à sa porte, comme toute l’Asie, puisque le Conférence de Tokyo qui vient de se tenir sur l’Afghanistan, demande à la puissance atomisée de mettre la main à la poche, pour payer la note de l’occupation, comme elle l’a fait, grassement, en Irak ! !

Il faut dire la vérité principale que le fondateur de l’entité étatique sioniste, qui avait choisi le patronyme de Ben Gourion, énonçait à l’époque du « Jewish home », pour demander aux Occidentaux d’avant-guerre de passer, aussi, à la caisse : nous sommes un avant poste contre la menace de l’Asie, en un mot le remède trouvé au « péril jaune » !

Cette opinion venait d’un membre de l’Empire russe, qui savait l’avenir du Continent et se donnait, comme le diable de la fable allemande de Goethe, savoir capable d’assurer à la vieillesse de l’Empire britannique et à ses compagnons de table, les futures puissances mandataires, une nouvelle jeunesse !

C’était sans compter sur l’l’Histoire réelle qui a donné aux pays d’influence iranienne une unité de vie réellement organique ; et les intrigues ou les potions apportées, par Tel-Aviv, à certain potentat de l’ère soviétique défunte, pour le détacher de la cause du continent, sera vaine !

Notes

[1] We continue to regard the Iranian sphere of influence as a greater threat to American and regional interests than Iran’s nuclear program

[2] The decline of al Assad solves the major problem. It also increases the sense of vulnerability in Iran. cf. Consequence of the Fall of the Syrian Regime, http://www.stratfor.com/weekly/cons...

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier