Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles politiques > Un Prix Goncourt dans l’arêne islamophobe
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Un Prix Goncourt dans l’arêne islamophobe

jeudi 8 janvier 2015, par Pierre Dortiguier

Il est ingénieur agricole, comme l’était Henri Himmler, diraient les mauvais esprits, mais à la différence de celui-ci, il n’a pas un oncle jésuite, et ne s’est pas prononcé publiquement contre la déclaration Balfour de 1917, comme le fit l’ancien directeur de la police criminelle de Munich en envoyant un télégramme au Mufti de Al Qods, Hadj Amin el Husseini, qui tenait un meeting traditionnel à cette date, le 2 novembre du dernier automne de la guerre mondiale, si nous nous permettons cet humour noir. Au contraire, Michel Houellbecq, né en 1958, qui sort son livre "Soumission" aujourd’hui, regrette par son personnage principal, fort dépravé, de ne point pouvoir "aller en Israël" pour échapper à l’islamisme français. Nous attendons de lire cette littérature qui eût été autrefois, interdite dans nos lycées, sans parler des collèges religieux, parce qu’elle démoralise et corrompt la jeunesse en lui montrant ce qu’est un homme normal aujourd’hui : il doit boire, se dévergonder, s’ennuyer, et user de sa conscience morale, non pour se réveiller de sa paresse, mais se soumettre volontairement au seul vice réel qui anémie notre société, selon la philosophie de Houellbecq, la présence des Musulmans.

Le livre est une utopie romancée de la France en 2022, avec du reste, ce qui n’est pas impossible, le maintien d’un président socialiste en 2017 l’influence du Front National ayant fait allégeance au sommet de la pyramide aux identitaires et à leur lumière spirituelle que serait l’entité sioniste, tandis que la base reste aveugle mais patriote, et enfin la formation d’un Front Musulman dont le chef est porté à la Présidence. Houellbecq répugne à parler encore de république. "Aujourd’hui l’athéisme est mort, la laïcité est morte, la République est morte" sont ses propos qui sentent l’écrivain bien logé, je veux dire bien dans sa Loge, à qui les salons parisiens sont ouverts, et la rage de cet homme ballotté par des intérêts qui le supportent, devient une écume, puis un flot dans lequel il préfère noyer son talent.

Telle est la soumission à l’ordre des sociétés occidentales qui se met en place, et qu’il feint de croire être un Islam français en Devenir, alors qu’il n’y a jamais eu plus d’impiété, de violence et d’excès que dans cette volonté d’ignorance générale qui assimile les Musulmans au terrorisme fabriqué par l’Occident, porte manteau des intérêts cosmopolites bancaires et bellicistes que l’on sait.

En Ukraine, tel dirigeant du parti réputé "nazi" est reçu pour sa conférence de presse à l’ambassade de l’entité sioniste à Kiev, dans laquelle il s’insurge contre l’antisémitisme ! C’est du Charlie Chaplin, renforcé par les Marx Brothers. Mais dans le paysage français, tout est fait, à grand renfort d’argent, pour inciter les auteurs à dresser les Français contre leurs compatriotes immigrés ou non musulmans, et ceci trouve un écho plus élégant que dans Michel Houellbecque, chez Eric Zemmour ; celui-ci dit des semi-vérités historiques qui valent mieux qu’un mensonge complet, sur le passé du pays, et ceci lui permet de mettre en garde le judéo-christianisme, titubant dans l’incertitude de sa foi, contre, selon son expression, une orthodoxa, une foi ou opinion normative, que serait l’Islam.

Mais chaque système philosophique ou religion a sa norme, et prétendre que l’Islam est la seule religion à en posséder vaut pour ceux qui, après une génération de lavage de cerveau, ne lisent plus aucun livre sacré. C’est donc à une mobilisation de tous les libertinages contre la loi religieuse qu’appellent et Zemmour, au nom illustre, et Houellbecq moins raffiné, faussement populaire et réellement soumis à ceux qui ordonnent de préparer un état d’esprit favorable à un affrontement civil en France.

Le résultat en serait une plus grande soumission à la machine de guerre outre atlantique et ce en vue d’affronter la Russie, toujours selon le slogan de lord Ismay premier secrétaire de l’OTAN et auparavant du si peu musulman Churchill, to keep Russians out, American in and Germans down ! On voit donc qui est le plus soumis dans cette situation !

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier