Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles politiques > Sur l’Union Islamique...
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Sur l’Union Islamique...

vendredi 25 janvier 2013, par Pierre Dortiguier

Dans un entretien accordé à l’Agence Internationale de Presse Coranique, Pierre Dortiguier, spécialiste des questions internationales, et professeur émérite de l’Université de Toulouse, a exprimé ses points de vue sur la diplomatie de l’Union islamique.

- Comment la communauté musulmane peut arriver à l’Union Islamique ?

Nous avons en Europe - au 17ème siècle voulu entreprendre, sous la conduite de Leibniz une réconciliation des églises et parvenir à une Union chrétienne, qui est le vœu de tout fidèle ; mais elle a échoué pour des motifs d’ambition politique ; et donc cette Union Islamique est naturelle et obligée, car l’unité ou communion avec des frères dans la même foi est une recommandation de Jésus, (béni soit-il), à ses disciples et du Prophète (PSL). Il ne faut pas considérer l’Union comme un arrangement entre théologiens non plus, mais un accord moral, de défense de la communauté contre ce qui l’attaque ou la ruine. Que l’on entende les Musulmans parler d’une seule voix sur des questions de conscience. Pour le reste, comme il est dit dans la Sourate "La table servie", Dieu vous expliquera en quoi vous divergez et entre musulmans et avec les autres religions du Livre !

- Quels sont les facteurs prépondérants de l’Union Islamique ?

Ce sont des facteurs pratiques qui ne sont pas les seuls - comme le dit bien votre question - mais sont prépondérants : l’absence d’anathèmes entre Chiites et Sunnites est le premier, c’est-à-dire que l’on considère la communauté, l’Oumma comme un corps vivant, une substance et non un agrégat ou un ensemble dont on ajoute ou retranche des parties. Ensuite il y a un facteur positif, de trouver une "unité d’action", sur la Palestine par exemple, ou sur le refus de telle ou telle déviation admise et répandue par les loges maçonniques, comme en France la légalisation des mariages homosexuels etc. Ceci doit être dit non par tel ou tel imam mais par l’ensemble d’une organisation !

- Quel est le rôle des intellectuels et des oulémas du monde musulman dans l’application de la stratégie de l’Union ?

L’Union a une stratégie, car elle des adversaires, et mieux dit encore, elle est une navigation à travers des écueils, des rochers dangereux ; aussi les intellectuels doivent-ils distinguer (comme les oulémas) entre la spéculation théorique nécessaire, mystique, les usages rituels particuliers, et l’exigence morale, pratique. Il ne faut pas nier les différences humaines entre Musulmans et les traditions, mais s’occuper de mobiliser les fidèles sur ces points importants de la lutte que je dirais "au-dessus des partis" ; c’est ce que font les adversaires de l’Islam qui ne l’attaquent pas directement, théoriquement, mais au nom des droits de l’homme, de l’émancipation féminine, de la neutralité scolaire, etc.

- Pourquoi les sionistes ont peur de l’union des musulmans ?

La fin des divisions est fatale au sionisme, lequel est né du conflit des nations, et en opposant les musulmans entre eux, il cache son objectif de destruction de tous ceux qui lui sont opposés ; c’est ce qui se produit en Syrie, ou avec la formation de groupes dits islamistes, comme en Orient, en Irak, et en Afrique : le but du Sionisme est d’épuiser ses futures victimes dans des combats qu’il excite. N’est-ce pas en profitant des luttes entre musulmans arabes et turcs que le sionisme s’est fait installer par la déclaration Balfour du 2 novembre 1917 ?

- Quelles sont les lacunes qui existent dans le monde contemporain pour arriver à l’union ?

La trop grande crédulité, surtout de la jeunesse nombreuse, envers les médias qu’elle croit musulmans - comme les télévisions du Golfe - et qui sont en fait américaines. La responsabilité de cette faiblesse incombe à mes collègues professeurs qui ne font pas assez connaitre la réalité historique du monde occidental : il y a aussi une certaine vanité des chefs religieux, dans les pays enrichis par le pétrole, qui croient que leur confort les autorise à critiquer les musulmans d’autres pays, comme ceux qui parlent de justice, mais ignorent le sort de Bahreïn ou restent insensibles au blocus de l’Iran. Leur richesse est en réalité trompeuse, illusoire et ne durera pas !

- Comment la communauté musulmane doit agir devant les blasphèmes faits sur la personnalité de notre Grand Prophète (PSL) ?

Par une réaction unanime ; que l’on ne dise pas que ce sont les Indiens ou Pakistanais ou Indonésiens, Malaisiens qui manifestent, ou les Iraniens, mais l’ensemble du monde musulman et pour cela il faut une organisation qui soit ferme, et demande aux autres religions de condamner ces blasphèmes, car s’il y a plusieurs religions, il n’y a qu’un Dieu ; vous le dites bien, c’est la communauté qui réagit comme telle !

- Est-ce qu’une communauté islamique musulmane peut résister devant les complots des ennemis (problèmes économiques, soucieux, politiques, moraux etc.) ?

Oui, elle le peut en offrant une surface solide et réduite à la fois aux coups : solide parce que fondée sur le nombre de croyants, qui réunis forment une puissance ; mais surface réduite par le nombre d’organisations musulmanes : plus elles se multiplient, plus l’on minimise la position de l’un ou l’autre ; les complots sont divers, mais le cerveau est unique et les musulmans doivent comprendre et aussi faire comprendre aux autres non-musulmans qu’ils ont le même ennemi, qui est une façon de vivre, une structure financière menteuse, bref qu’il ne s’agit pas pour l’islam de s’imposer à tous sur un plan politique, mais d’indiquer une voie bénéfique à tous ; en étant chez lui organisateur de la vie, morale, intellectuelle, esthétique, économique etc. et hors de chez lui un avertisseur des consciences ; n’est-ce que pas ainsi que s’est voulu le Grand Prophète qu’en France Voltaire et en Allemagne Leibniz et Goethe ont célébré ; en insistant sur sa personnalité qui élargissait l’enseignement de Jésus (béni soit-il) !

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier