Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Shiraz que j’ignore
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Shiraz que j’ignore

mardi 23 octobre 2012, par Pierre Dortiguier

La mosquée de Shiraz
Shiraz que j’ignore se trouve dans mon cœur,
Et celle qui sourit devant cette beauté
Par un effet divin se trouvera ma sœur,
Car nous aurons perçu, d’Allah la volonté
En quoi est le silence ou l’harmonie rêvée
Dont mes yeux sont comblés par la présence unique,
Que je nomme Ispahan ; c’est la vague élevée
Faite de l’eau pure du jardin poétique !
Mais la ville mystique que vos pieds vont fouler
N’a pas de nom pour moi, et est dite divine,
Pour l’homme voluptueux qui à Dieu veut mêler
Le plaisir qui s’enfuit dont il sait l’origine
Tout est plein de ces vers qui enchantent l’oreille,
Saâdi est nommé et célébré en France
A la langue très douce d’un peuple qu’émerveille
Le lointain et l’amour, admirant la cadence
Du persan exalté par ce mot qu’il emprunte
De « Paradis » gardé par l’angélique force :
Que cherchez-vous, diront, à la sublime porte,
Ceux qui des poètes voient la désespérance ?
Ce que la ville d’or de l’Iran bien trop pieux
Cache en l’éclat parfait d’un regard délicieux !
 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier