Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Retour à Téhéran
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Retour à Téhéran

mercredi 9 octobre 2013, par Pierre Dortiguier

Mon esprit reste ému par la trop grande ville
Qui vous sert de berceau, et connaît tous vos charmes.
Elle les posa sur vous, comme une robe habille
La beauté naturelle où l’Amour voit ses armes
Si donc je vous rencontre au souffle de la rue,
Reconnaissant toujours l’aimable signature
D’un visage très doux où l’âme est apparue,
Je ne m’étonne point et vous sens familière :
Cela a commencé en ce soleil d’automne,
Quand les fruits sont baignés d’une chaleur heureuse,
Et vous brilliez alors comme un vase qui trône
Sur le bois ciselé d’une main délicieuse.
C’est elle que je veux presser sous mon regard,
Et exalter ici comme mon vœu suprême,
Qui était de frôler, avec grâce et égard
Pour votre grâce ailée, le bras fin qui l’anime.
Ainsi vit Téhéran dans mon dernier désir,
De limiter en lui le piège du plaisir.
 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier