Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Parissa
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Parissa

lundi 20 août 2012, par Pierre Dortiguier

Oui, j’ignorais son nom, et lui parlais ainsi,
Au cœur de la radio, où sa voix égrenait
Un chapelet de sons par l’amour adouci
Porté à cet ordre dont la France renaît !
Elle arrangeait mes mots dans sa tête attentive,
Que je revis plus tard, de grands yeux décorée
Inconnus par ici où la langue est trop vive
Et le don d’observer disparu, incréé
Par un Dieu tout puissant qui aime les ethnies
Loin des villes étendues, tel l‘Iran de toujours,
Comme étaient les Kashgaï, sur des hauteurs bénies
Où des anges voilaient les filles et les amours !
Venaient-ils d’un haut lieu que les doctes taisent ?
De ce rayon d’amas qui cerne notre monde ?
Je la voyais marcher, et comme chapeautée,
Avec cette élégance que nous disions la mode !
Sa race a vu les gens qui orneront les fables
Des poètes menteurs qui sont aristocrates
Et taisent aux vilains et aux esprits faibles
Que ce qu’ils disent est vrai, et non pas anecdotes !
Car Zoroastre avait ce regard qui coulait
Comme un miel délicieux où le goût se mêlait !

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier