Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Omar Ehrenfels > Omar Ehrenfels : Citation de Maître Eckhart.
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Omar Ehrenfels : Citation de Maître Eckhart.

mardi 16 août 2011, par Pierre Dortiguier

Le professeur Omar v. Ehrenfels fait appel au mystique rhénan qui fut provincial de l’ordre des Dominicains en Allemagne au XIIIème et début du X IVème siècle et développa l’idée de l’Abgrund ou abîme que l’âme doit concevoir pour s’élever sublimement et échapper à toute idolâtrie comme à une quiétude semblable à la mort ou au sommeil rempli d’illusions.

Citation de maître Eckhart.

« On a de même (en particulier du point de vue des Indianistes européens et de certains cercles missionnaires) toujours répété que le Bouddhisme est lui-même une « religion sans concept de Dieu ». Qu’il ne s’agisse dans cette interprétation du Bouddhisme que d’une identification mal entendue du concept de Nirvana et du concept de Néant, c’est ce qui a été sans cesse déjà tant de fois exposé, que nous n’avons pas à nous occuper plus amplement de cette question.

Le Nirvana est aussi décrit dans le Bouddhisme-Hinayana comme un état qui n’est ni l’Etre, ni le non-Etre et qui ne peut être atteint que si l’âme par un long développement ascensionnel (Höherentwicklung) traverse et a définitivement abandonné le ciel des mondes divins, tout à fait de manière semblable à ce qu’a senti le mystique chrétien Maître Eckhart, quand il a dit : « Il faut que tu sois aussi quitte et dégagé de Dieu ».

Ein Eckkerhartswort.

Gleichermassen wurde (insbesondere seitens europäischer Indologen und gewisser missionarischer Kreise) immer wieder behauptet, der Buddhismus selbst sei eine "Religion ohne Gottesbegriff". Dass es sich bei dieser Deutung des Buddhismus aber um eine missverständliche Identifikation des Nirvana- und des Nichtsbegriffes handelt, wurde immerhin schon so vielfach dargetan,das wir uns mit dieser Frage weiter nicht zu beschäftigen brauchen. Das Nirvana wird auch in Hinayana-Buddhismus als ein Zustand beschrieben, der weder Sein, noch Nicht-Sein und der erst erreicht werden könne, wenn die Seele durch langsame Höherentwicklung auch die Himmel der Götterwelten durchlebt und schliesslich verlassen hat –ganz ähnlich wie der christliche Mystiker Meister Ekkerhart empfunden hat, wenn er sagte :“Du musst auch Gottes quitt und ledig werden". (Kairos, Zeitschrift für Religionswissenschaft und Theologie, 2,1963/ Umar von Ehrenfels :Islam und Wissenschaft, S. 118)

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier