Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Chroniques de l’Irib > Nord-Liban : l’imposture humanitaire !
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Nord-Liban : l’imposture humanitaire !

vendredi 3 août 2012, par Pierre Dortiguier

La courageuse et énergique journaliste russe, Maria à la chevelure couleur des blés... correspondante de Russia Today – station dont les programmes ont été objet de remontrances de la part de M. Netanyahou au Président Poutine, ce qui parle en sa faveur ! - examine un camp de réfugiés syriens du Nord-Liban, dont elle montre les images ; l’interrogation est énergique : n’est-ce pas plutôt un foyer d’entraînement à la rébellion ? Et de même que l’immeuble de la CIA a sur son fronton, la parole évangélique : "il n’y a que la vérité qui vous libère !" il faudrait mettre sur cet Enfer, l’écrit que nous lit Dante, en ces termes traduits dans la langue médiatico-wahabite : Syriens respectueux de la République et de son Président, en langue révolutionnaire : partisans d’Assad- ôtez toute espérance !

Un exalté, chef de camp de réfugiés de la localité nordiste de Majdal Anj qui semble sorti de ces dynamiques de groupe que Kurt Zadek Lewin (1890-1947) introduisit avec les freudiens aux USA et sert de lavage de cerveau, explique à la russe Maria que tout le monde n’est pas acceptable au club, et qu’il faut distinguer entre les bons et les mauvais, comme au Jugement dernier : "Nous n’acceptons pas quelqu’un qui soutient pareil régime criminel" (entendez qui approuve Bachar El Assad) et d’ajouter : "peut-être (admirez la réserve) essayerons-nous de causer avec eux (maybe we will try to talk to them) pour les convaincre qu’ils sont du mauvais côté ; s’ils acceptent ils seront plus que bienvenus, sinon nous leur demanderons de quitter le village". Et le spectacle des dizaines de civils tués montré sur récemment sur vidéo, nus et sur lesquels s’acharnent les milices wahhabites, démontrent qu’ils quittent le village les pieds devant !

Dans ce reportage fort bien fait, comme le sont tous ses reportages, la journaliste russe oblige le militant à montrer les secours reçus, marqués de l’emblème de la Fraternité musulmane – et par souci pédagogique nous le redisons ici et partout, interdite par Nasser en 1954 comme un jouet des Américains, notamment d’Eisenhower qui les invita l’année précédente dans son bureau ovale ! Il faut croire que le repas y dure encore !

Chacun a compris que nous ne sommes pas témoins d’un geste humanitaire, mais d’un plan d’encadrement de la population que l’on force à quitter ses foyers par la terreur militaire et qui, croyant trouver l’asile dans une terre de compatriotes – car selon la formule connue du Président Bachar - Liban et Syrie sont deux Etats et un peuple, rencontre la coercition par la faim !

Cette machine de guerre est rodée : les naïfs ne voient pas l’effort colossal de ce montage anti-syrien : il n’est pas, à le prendre à la lettre, anti-Assad, mais un cancer destiné à ruiner toute forme étatique capable de s’opposer à la nouvelle colonisation de l’Orient !

Le fanatisme de ces mercenaires est celui d’un islam abstrait, formé pour détruire toute réalité nationale, antiétatique et donc –qui s’en étonnerait ?- antiiranienne ; car là est le grand nom qui fait trembler l’Otan, et qui ébranlerait l’Olympe même, si l’on ne sait qu’il s’agit d’une fable ! Il est chargé de terroriser l’islam en premier, comme un poison est détruit par un antidote qui reprend une partie de sa composition ! Et au passage sont rayées toutes les ethnies chrétiennes, non à cause d’une question religieuse, mais parce que le Christianisme orthodoxe local, oriental, premier même dans l’histoire du Christianisme, est le plus intellectuellement armé contre le libéralisme maçonnique et ses variantes dans la région ; et que frapper les élites chrétiennes, comme le fut le ministre de la Défense, c’est extirper ce que la CIA et autres officines disent être de la mauvaise herbe, et que la foi authentique nomme des martyrs !

Cet aspect de lutte politique, qui fait que de nombreux libraires, éditeurs, moines, nonnes locales sont restés intacts de tout contact avec la Rome qui s’incline au Mur des lamentations, et tournent leur regard à l’opposé des USA, se paye par l’élimination physique, sur le modèle bolchevique de la balle dans la nuque. C’est ce que montre la vidéo de cette exécution terroriste qui a déjà parcouru le monde comme un frisson, il y a un peu moins de cent ans !

Cette guerre terroriste est faite par des psychologues et des assassins formés dans des camps ‘entraînement, et que l’on promène dans le monde comme des monstres ou plutôt des zombies, des mort-vivants qui agissent à la commande de sorciers !

Que le monde musulman se révolte et déchire ce rideau d’imposture ; comme l’incarne cette fille interrogée par la Russe, qui est assoiffée du sang d’Assad et, à la regarder bien, ressemble à une idole : une tête de croyante voilée sur un corps de propagandiste sélectionnée dans les bas-fonds de l’Occident ! Un Hollywood de guerre ! Dans la bonne tradition !

Il suffit pour cela d’une volonté d’ouvrir les yeux, et le mois béni de Ramadan y est propice ! Un mot du noble Coran me revient à la mémoire : "nos versets sont muets dans les ténèbres" [1], et les âmes des exécutés par ce néo-bolchevisme nous avertissent en effet que ceux qui s’affichent devant nous, équipés par ordre d’Obama donné à la CIA, et confirmé par les presse américaine, sont ces forces des ténèbres.

Notes

[1] note : "Nos versets sont sourds et muets dans les ténèbres. Allah égare qui il veut ; et Il place qui il veut sur un chemin droit". verset 39 de la Sourate 6, Al-An’am, "les Bestiaux"

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier