Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Mariage iranien
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Mariage iranien

mercredi 22 mai 2013, par Pierre Dortiguier

L’on trouve dans Platon que je laisse endormi
Sur mes étages en bois, qui ressemblent à la tente
Où vous êtes en valeur, un calcul ennemi
Des libertés d’agir, et explique la fête
Aux noces iraniennes, votre soleil paraît :
C’est le nombre nuptial* par lequel en Inde
Est encore indiqué, un rapport bien abstrait,
Où les astres ont leur part, par lequel on décide
Qui est uni ou non, fécondant ou stérile,
Fortuné ou esclave, et s’il est un mariage
Sans l’arithmétique, la femme sera seule,
Et Dieu aussi absent, sauf si dans le village
Des filles-fleurs dansent la marche des étoiles,
Comme vous les voyez, mains levées, et très belles !

* nuptial, qui concerne le mariage, - ce nombre nuptial est un rapport qui décide de la convenance des époux -, si on ne l’observe pas, écrit Platon, les noces ont bien lieu, mais les dieux (c’est-à-dire les astres favorables que Dieu dispose) ne seront pas parmi les invités ! C’est un commentaire à la danse, que je vois photographiée, des villageoises de la région nord-orientale de Meshad !

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier