Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Ma voisine Laure
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Ma voisine Laure

mardi 8 janvier 2013, par Pierre Dortiguier

Elle a d’une mère le souci continu
De voir briller au ciel la fille qu’elle portait,
Et aussi le regard d’un bleu ici connu
Que l’on dit oriental, quand notre peuple était
Formé sur un Danube au sortir de l’Asie,
Et répandait au nord et sur notre Océan
Des vagues wisigothes appréciant l’ambroisie,
Qu’on dit goûtée des dieux, et chantant leur péan
Ou chœur de guerre illustre et éteint aujourd’hui
Dans ces vallons déserts et des villages tristes,
Où chacun est honteux qu’il se dise de lui
Avoir appartenu à la lignée des Celtes
Au nom disant le froid*, dont on fait un mirage :
Elle l’a suivi très loin, en approchant des Angles
Dont la mythologie a fait le doux nom d’Ange,
Les traces de Bretons jusqu’aux terres australes
Et retrouvant des morts l’essence transformée
En vouloir impérieux d’être par Dieu aimée

*Kelten, est le kalt ou cold, que l’on retrouve dans Chaldée et dont on fait un peuple ou une région, alors qu’elle désignerait un pays froid des ancêtres, en ce monde ou dans un autre.

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier