Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Ma Muse iranienne
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Ma Muse iranienne

mardi 4 décembre 2012, par Pierre Dortiguier

Le plaisir a fait fuir ma Muse très sensible
Elle vit désormais où l’on voit la lumière ;
Se levant à l’Orient, d’abord d’un air affable
Au sortir de l’aurore, elle devient plus fière
Et donne à la beauté ce ton très poétique,
Qu’adolescente aussi vous portiez sur vos joues
Avec l’air si plaisant qui rit d’une anecdote,
Mais consciencieuse en tout, comme tourne la roue !
Puis l’Occident vous happe, au sommet de Midi,
Ce n’est qu’un court triomphe, quand le grand soleil luit,
Sur des corps éblouis voyant le Paradis
Sur ce chemin de gloire en marche vers la nuit !
Cet éloge de l’astre est compris des Persanes,
Car l’Iran ne comprend Mahomet et Ali
Qu’en liaison avec Toi qui le monde illumines,
Et sans qui le jardin où fleurit un grand lys
Vivace et éternel, comme votre sourire,
Devient comme un désert, égal à votre Empire !
 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier