Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Les quatre Kol chez Faezeh
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Les quatre Kol chez Faezeh

lundi 2 décembre 2013, par Pierre Dortiguier

Kol est le terme coranique pour l’impératif de dire. La pièce de tissu dans un cercle rassemble, sur un mur de la maison familiale téhéranaise de Faezeh, les quatre dire qui sont un impératif catégorique, au sens de la philosophie morale de l’illustre Allemand Kant, pour exprimer ce qui est, pour lire les quatre courtes sourates de la fin du livre dans l’ordre, la 109, la 112, la 113 et 114, le Mien, l’Absolu, le Mal et l’Humain.

J’ai vu écrit au mur, sur une toile blanche
De sa pieuse maison les quatre kol fameux,
Que le Coran propose à ceux qu’Allah approche
Et dont la lecture rend tout démon honteux
D’être ainsi éloigné de la voie de l’unique
En semant confusion, déception et ruine.
A moi ma religion et la raison pratique,
A eux ce qui leur plaît sans que Dieu l’examine.
Le second avertit de tenir l’Absolu
Au dessus du désir qui enfante et périt
Dans la douleur d’aimer et de n’avoir point lu
Que le pur est impair mais chez vous me sourit
Me protégeant aussi du mal qui est créé
Par la magie des mots et des fortes ténèbres
Enveloppant mon corps quand vos yeux admirés
Par mon âme candide ont fendu les jours sombres
Et vient le quatrième et dernier bon conseil
Que votre nom résume à mes sens éblouis,
Car vous êtes un soleil d’un éclat sans pareil
Dont j’écarte confiant les feux qu’il a soumis
Dans les poitrines d’hommes ou de djinns voluptueux
Qui sentent leur douleur d’être loin de vos vœux.

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier