Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Les deux ans de Muhammad
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Les deux ans de Muhammad

vendredi 24 août 2012, par Pierre Dortiguier

« Je suis bien capable de vous parler ici
Puisque je sais conduire et faire en tout point
Aussi bien que mes pères qui ont plus grand souci
Et donc mis à apprendre un très pénible soin :
Quand je serai en classe, m’enchantera la prose
Longue et enchevêtrée de caractères arabes
Habillés en persans, avec parfum de rose
Mais les maîtres n’auront ces superbes robes
Que je verrai peintes sur les tableaux des rois !
Pour l’instant je m’amuse et attends mes deux tantes,
Je les connais d’en haut, et plus que je ne crois,
Car le savoir des cieux s’efface dans nos têtes
J’ai été averti qu’à chaque année nouvelle
Surtout après trois ans un étranger pénètre
Dans mon esprit si vif et « le moi » s’appelle ;
C’est un stade, dit-on, auquel il convient d’être,
En disant sans cesse, « man Muhammad » je suis,
Je veux, je sais, dis non, ou oui, mais toujours merci ! »
 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier