Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Le noir du tchador
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Le noir du tchador

mardi 31 janvier 2012, par Pierre Dortiguier

Pour la mort du chef d’Etat, Oliver Cromwell, le 13 septembre 1658 « Le conseil ordonna des funérailles plus magnifiques encore que pour aucun roi d’Angleterre. On choisit pour modèle les solennités pratiquées à la mort du roi d’Espagne, Philippe II. Il est à remarquer qu’on avait représenté Philippe II en purgatoire pendant deux mois, dans un appartement tendu de noir, éclairé de peu de flambeaux, et qu’ensuite on l’avait représenté dans le ciel, le corps sur un lit brillant d’or, dans une salle tendue de même, éclairée de cinq cents flambeaux, dont la lumière renvoyée par des plaques d’argen , égalait l’éclat du soleil. » Voltaire

Chaque étoile est reflet de nos détails de vie,
Assure l’astrologue en calculant les angles,
Et son art judicieux ne suscite l’envie
Que des esprits rebelles allumant les troubles !
Pourraient-ils prendre un fil de cette couverture
Où la terre naquit comme un enfant porté,
Qu’ils tisseraient bientôt un monde sans froidure,
Remplis que de moissons, en éternel été !
Il faut pourtant redire un fait exceptionnel,
Qui nous vient de l’Espagne et semble fantastique :
Un roi y reposait, cadavre solennel
Dans un appartement, de grandeur monastique ;
C’est le fameux Philippe, au regard scrutateur
Que Dali [1] estimait pour son orgueil sublime,
Et qui, pendant deux mois, dérobé à l’ardeur
D’un soleil éclatant, tomba dans un abîme
D’ombre et de tristesse inspirées par le noir,
A peine un léger blanc entrait dans cette pièce
Censé faire sentir combien il faut savoir
Que Dieu impose un prix à l’âme cherchant place !
Puis l’or mêlé d’argent scintilla sur son corps
Défait et poussiéreux, comme un éclair radieux,
Il montrait que le feu entrant dans ce trésor
Eclairait mieux que l’astre épandu en ces lieux !
Ce monarque était pieux, enseignait aux mortels
La vraie couleur d’entrée des plaisirs éternels.

Notes

[1] le peintre Salvador Dali

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier