Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Le Verseau sur l’herbe
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Le Verseau sur l’herbe

lundi 26 novembre 2012, par Pierre Dortiguier

Entendez ce plaintif qui monte de la terre,
C’est un orchestre entier, dans ma main enfermée* ;
Car j’ai mes doigts habiles, dont je puis être fière,
Car mon père céleste** au Verseau*** m’a aimée :
C’est lui qui m’a donné l’agilité rapide
Combinée à l’envie d’unir l’air à ma joie,
De sentir les hauteurs mêlées à l’air humide,
Puis voir dans la rosée, du soleil l’humble voie !
Il n’est point pour moi au haut de ce grand ciel
Dont le peuple se couvre, mais se répand partout
Jusqu’aux plus humbles objets, comme il fait dans le miel
Que les abeilles apportent et livrent au mois d’août !
C’est lui qui est dans mes sons et voyez bien mon voile :
Il sert à vous garder de la moindre étincelle !
* L’harmonica
** Mon père céleste, c’est ainsi qu’est dit Dieu dans l’Evangile, celui qui nous crée,
***Le Verseau (fin janvier-fin février)
 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier