Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > La mort d’Ali
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

La mort d’Ali

lundi 5 août 2013, par Pierre Dortiguier

A chaque destinée se joint la finitude,
La mort est une marche où débute l’esprit*
Dégagé de ce corps avec son âme lourde,
Enveloppée d’angoisse et dont l’orgueil sourit !
C’est ainsi que celui que dépeint la légende
Aura été calife entouré de jaloux
Et quand ses ennemis sentaient que se fende
Leur haute muraille sous l’épée du courroux
Ils voulaient enlever à Mahomet Ali
Car le peuple croyant, s’il est illuminé
Ne peut en aucun cas par nous être sali,
Se disaient les faux-frères à l’Enfer condamnés !
Qu’un pareil jour vous soit, ô beau soleil d’Iran
Toujours plus rayonnant dans ce chaud Téhéran !

* Le dualisme âme/corps est remplacé par une trinité corps-âme et esprit, et les fidèles ont la capacité de faire s’envoler ce dernier, pendant que les deux autres attendent une résurrection, prisonniers de leurs désirs, et demeurent unis.

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier