Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > La matrone d’Ephèse !
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

La matrone d’Ephèse !

lundi 23 janvier 2012, par Pierre Dortiguier

Ecoutez qui est Diane* : elle trône à Versailles,
Aux courses à Chantilly, car elle est chasseresse,
Et aime tant son frère, que dans toutes ces veilles,
Elle le suit comme Lune, et son éclat redresse !
Car il est Apollon, du soleil l’image,
Dévoué aux beaux-arts, et aussi devine
Ce qu’un ordre éternel croit notre avantage ;
Il trônait à Delphes où il eut la fortune
De fils de Jupiter mêlé à une vague,
Devenue femme heureuse et aux formes précises,
Il voulait la beauté, et devenir prodigue
De richesses d’esprit, et choses merveilleuses ;
Sa sœur était jumelle, mais avant lui vécut
La naissance pénible à tout flot géniteur ;
Elle voulut rester pure, sitôt qu’elle aperçut
Sa mère ainsi gémir, en en haït l’auteur !
Elle est donc redoutée des amants séducteurs
La matrone d’Ephèse aux charmes prometteurs

Serait-ce "Die Ahne", l’ancêtre ? Diane chasseresse, qui est célébrée sous le signe de la Vierge, de terre, était la sœur d’Apollon, et représentait le Lune et succédait ainsi à son frère identifié au soleil, occupé de poésie, de beauté et de divination. Sa mère avait accouché de deux jumeaux, mais Diane sortit la première et le spectacle de sa mère souffrant de la délivrance lui inspirait un rejet du désir avare masculin. Elle serait fort mécontent aujourd’hui, et son temple d’Ephèse, en Asie mineure ou Turquie, aurait été, si l’on croit ce qui est rapporté de l’antiquité, fréquenté, et son culte analogue à celui le la Vierge Marie, qui, selon la tradition habitait Ephèse où elle s’éteignit, s’endormit, du reste sans mourir véritablement ; c’est la dormition de la Vierge.

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier