Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > La dame attendue
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

La dame attendue

mercredi 15 janvier 2014, par Pierre Dortiguier

L’on n’entend jamais sortir de ma bouche
Ces plaintes infortunées d’une nature lourde
Qui ameute avec cris pour accomplir sa tâche
Les sentiments niais d’un coq à la parade !
Et la gent féminine en fait m’apparut tôt
Comme un être à trois têtes et capturant tout l’homme,
Ainsi que Goethe sut crayonner aussitôt
Le portrait dans son Faust que je conte ici même
Chacun connaît la fille alsacienne qu’il aime,
Et redit en chantant les prouesses de l’astre,
Elle est séduite et pleure quand elle tombe
S’abandonnant à Dieu d’être choisie pour mère !
Puis l’homme est créateur du modèle qu’il veut
Imposer en parfait dessin de vie sensuelle ;
Hélène dévoilée à l’art que Satan ne peut
Détruire, affirme la beauté éternelle !
J’ai couru en Iran sur ce chemin virtuel,
Près des ruisseaux chanteurs, dans la foule amicale,
Au bord de la Caspienne où le souffle réel
De votre bouche aimable ornait la bonne table
J’entrevois maintenant la dame attendue
Qui serrera ma main, tendra ses joues humides,
Parfumée de soucis et dans sa voix perdue
M’engageant à l’étreindre, montrant ses os bien rudes !
Elle est Femme souci, qui pénètre le corps
Et vole sur notre âme, apaisée par la mort
 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier