Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Chroniques de l’Irib > La France assassine sa politique musulmane !
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

La France assassine sa politique musulmane !

mercredi 19 septembre 2012, par Pierre Dortiguier

"Charlie Hebdo" est un magazine parisien très ordurier, mais avec, pour user d’une expression néo-marxiste, une "conscience politique". Et il n’est pas une maison de fous, mais de gens qui font mine de l’être, pour distiller un venin, d’abord, salissant tout ce qui est sacré : le jour de la mort du général de Gaulle, l’hebdomadaire, de la même équipe, ou de son père fondateur, le dit "Professeur Choron", avait titré "Bal tragique à Colombey,un mort !"

Ce genre de mauvais esprit attire le mépris des gens de bien mais il faut bien reconnaître que l’argent qui soutient ce périodique est de source analogue au "milieu" réalisateur et conservateur, pendant quelques mois, de la bombe éclatée, sur internet, "Innocence of Muslims". Là un pas de plus est franchi, car si l’on ne peut pas toujours avoir vu ou connu le scénario du "film blasphématoire" là, l’image parle qui veut non pas contredire, plaisanter, ou attaquer la personne du Prophète, mais l’éclabousser, par l’image grossière, pour en faire un objet de risée. L’hebdomadaire avait, déjà, en 2006, publié des caricatures offensantes, puis, judiciarement poursuivi, avait gagné ses procès, été relaxé, jusqu’en appel ! Le dessin dont on parle est en page intérieure, il en est d’autres : le recteur de la mosquée de Paris, M. Dalil Boubakeur, fils d’un ancien député, à l’Assemblée nationale, en est attéré, et c’est le cas de dire que l’on met de l’huile sur le feu !

Un détail technique peut frapper quelque observateur des mouvements révolutionnaires, au sens large : les manifestants groupés, devant l’Ambassade US, place de la Concorde, ont en général, reçu l’invitation à s’y rendre, par mail, d’origine inconnue. Et il n’est donc pas exclu que nous soyions devant un scénario bien mûri : des filles en burka, des manifestants, dont quelques-uns très excités, ont permis au ministre de l’Intérieur de froncer les sourcils, en proclamant que la France ne laisserait pas manifester contre les Etats-Unis ! C’est déjà un premier point ; là s’arrête la liberté d’opinion.

Evidemment, le Premier ministre est pris entre deux feux, mais quoiqu’il réprouve l’abjection du dessin ordurier, qu’il le "désapprouve", il est, d’autre part, tenu, par le serment sectaire, de considérer la liberté comme une fin et non pas comme un moyen que le bien ou le mal peuvent transformer d’ange en démon : que fait-on des fous furieux ? On les enferme, et on les protège d’eux-mêmes. Cette liberté hyperlaïque est une tyrannie anti-religieuse ! Une machine de guerre civile et générale.

La réponse de la religion de la République, qui est un athéisme pratique, dit en phrase creuse "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté" ! Ce qui conduit tel ou tel garçon naïf souvent de la gauche, à se voir privé de son travail, pour avoir douté des dogmes politiques ou idéologiques que l’on enseigne : essayez, ainsi, d’évoquer, si vous n’êtes pas titulaire de votre poste, le génocide de la Vendée militaire, qui fut atroce. la République montre ses dents !

L’atmosphère est, en réalité, belliciste ; et la situation française est grave, on déplore, partout, des faillites, aujourd’hui même, l’on apprend que les universités manquent de moyens, vivent sur des déficits, ce qui est une manière d’être à l’école d’Athènes (excusez ce mauvais esprit), l’on supprime des cours, des masters de science, comme, à Nantes, et l’on a, donc pas d’autre solution, quand on est un "Mr. Normal", que de suivre ce que les lobbies imposent, de laisser, ainsi, faire grossir, exploser, comme un ballon creux, cette islamophobie nécessaire à la coalition US-otanienne, qui prépare ses campagnes. La psychologie, j’entends la guerre psychologique en fait partie : l’insulte aux Musulmans est une tactique, pour dire "voyez, il est méchant ; il crie quand on l’attaque" ! Et nous régressons, ainsi, à la période antégaullienne, à la période socialo-atlantiste de Mitterand, qui, en 1957, clamait qu’il fallait mettre les Algériens à la raison !

Comment réagir le mieux à cette volonté de nuire, à ce mal radical que le philosophe Kant voyait logé dans la liberté humaine et qui n’est qu’une incitation à reconnaître le secours divin ? En dénonçant l’inféodation du gouvernement aux intérêts du régime de Tel-Aviv et du leadership US, seule source de discorde, et que De Gaulle avait bien décelé, comme une entrave à la paix mondiale et civile. Car là est l’enjeu français. Chacun sait que l’Ambassade U.S recrute des sympathisants, parmi les Musulmans français, "déculturés", illusionnés par le rêve américain, et au signal attendu, un embrasement pourrait se produire en plusieurs points du territoire. Un journaliste du "Frankfurter Allgemeine Zeitung", Udo Ulfkote a écrit un ouvrage, sur ce point, en visant, entre autres pays, la France, "Der Krieg im Dunkeln" (2010), "La Guerre dans l’Obscurité" ou guerre de l’ombre ; c’est un plan aussi satanique d’embrasement artificiel de la conscience musulmane, pour la déconsidérer, médiatiquement, que celui du postage sur la toile, en arabe, d’un film non diffusé aux USA, ni en Occident, et posté, en Arabie et dans le golfe Persique, à l’intention des Arabes ; mais la liberté progresse, un pas nouveau a été franchi, par "Charlie Hebdo", à l’Est de Paris, et quelle que soit la destinée de la parution, sa saisie souhaitable ou sa parution scandaleuse, l’intention criminelle est une lame, dans le coeur des Musulmans et des amis de la France éternelle, celle qui vient du fond des âges, écrivait De Gaulle, et non qui sert de drone journalistique à ceux qui martyrisent les fidèles, où qu’ils se trouvent !

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier