Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > La Diane iranienne
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

La Diane iranienne

dimanche 12 août 2012, par Pierre Dortiguier

La déesse Diane, tapis Tabriz, Iran

La voyez-vous chasser dans un jardin de rois,
Aux formes dessinées que vos jambes imitent,
Fines et parfaites comme flèches en carquois,
Atteignant le gibier que les passions suscitent !
Mais Diane est romaine, voie donc son bandeau,
Son allure altière ; terrible aux yeux mortels
Et non point dans le goût de la fille iranienne,
Qui boit en apparence aux rivages éternels
De la foi et du noir, symbole de Saturne,
Des plateaux montagneux où pousse l’herbe rare *,
Avec leurs os marqués sur un flanc jaune,
Posant sur ce pays l’empreinte d’un feu rare !
Vierge et Artémis ont ce mois où elles chassent ;
Encore dans l’été, quand la moisson coupée
Fait respirer la terre et que les oiseaux passent
Comme un conte persan décrit leur équipée***
En route vers le Ciel, ressentant la brûlure
Que cause aussi aux yeux votre large ceinture !

* Souvenir du voyage de printemps à Ispahan

** Artémis, nom grec de Diane (cf. allemand Die Ahne, l’ancètre, d’où Marianne, la grande ancêtre qui donne le nom de Maria, Mariam) est la patrone du signe de la Vierge, dont la réflexion mûrie dans le silence de la terre est féconde.

*** Oiseau en ascension au Ciel dans les Lettres persanes.

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier