Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > L’Ecossais
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

L’Ecossais

mercredi 6 mars 2013, par Pierre Dortiguier

Sa mère était des Scythes ayant formé Scottland
Pour dire un peuple hardi et surtout protecteur*
Dont la lettre runique illumine Deutschland
Devenue impériale et du soleil l’ardeur !
Ce pays écossais est la terre d’Odin**
Qui est passé pour dieu, comme un second Wotan
Dont le nom est partout, mais désigne l’Eden,
Ce qui loge dans Od, plus haut que l’Hindoustan
Et ses sommets glacés, donnant aux Chaldéens
Et Bretons aussi le nom trompeur de Celtes
Peuples venus du froid***, comme les Culdéens
Réputés magiciens, hardis dans leurs enquêtes !
Leur sang s’est fortifié dans ce précieux vouloir
Que le corps ossifie dans des têtes imposantes
Insensibles aux éclairs d’un ténébreux pouvoir,
Comme on dit des Titans qu’excitent leurs défaites !
Ce pays dont je parle est pris pour un désert,
Et certains s’y égarent emportés par le vent,
Mais leurs sages ont gardé une arme qui nous sert
A vérifier toujours le premier mouvement
C’est cette réflexion qui faisait dire aussi
Au Kant de Königsberg avoir racine ici !****

*Schütz, comme dans le titre de l’opéra Freischütz de Weber traduit par « Franc-tireur » veut dire protecteur, et aurait donné les Scythes, peuple que l’on trouve en Russie et au nord de l’Iran, autour de la Caspienne.

**Edinburgh.

***Kalt, cold, froid !

****Le célèbre Kant se flattait d’être de lignée écossaise.

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier