Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Catherinette de Téhéran
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Catherinette de Téhéran

jeudi 29 novembre 2012, par Pierre Dortiguier

Sainte Catherine, d’Alexandrie dorée
Fleurissait chaque année, par refus des maris,
Et l’Ange qui l’aimait, la voyait retirée
Du commerce de ceux qui en étaient épris
Aussi décida-t-il de revêtir les traits
D’un fantôme divin venu du Nord lointain,
Et lui disait tout bas, en des mots fort discrets,
Qu’il la préférait à ce monde hautain
Persuadé d’être grand, mais en fait fort avare
Et c’est ainsi qu’elle fut, de Dieu le trésor rare
[Le chœur]
Soyez, ô belle amie, qui reteniez mon âme,
Et me fit tant écrire pour taire votre charme
Ce symbole azuré de l’Iran que tant j’aime
Celui qui est si pur qu’en vous seule, il m’anime !
Jamais nul n’écrivit, je crois, ces vers étranges
De convertir la sainte en la fille de mages.
 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier