Antipositivisme
Pierre Dortiguier
 
Accueil du site > Mes travaux > Articles philosophiques > Bahâristân
 
 
Sites
 
Divers


Contacter Pierre Dortiguier

Plan du site
 

Bahâristân

Jardins au printemps !

mercredi 21 mars 2012, par Pierre Dortiguier

Le charme restera des fleurs du Gulistân,
Et le retrait divin, qui est un pléonasme [1],
S’attache à Sa’di ; puis le Bahâristân
Vint en imitation et Gâmi en est l’âme !
Telle est brièvement l’essence violacée [2]
Que chacun veut humer comme l’abeille
Au jardin des roses et offre en panacée [3]
A tout lecteur inquiet que l’Iran émerveille !
Ce pourrait bien aussi, dans le même courant
Des printemps de l’esprit, devenir ce jardin
Des secrets, dont le cœur, qui revit en errant
Vers son père céleste, se plaît au ton badin,
Pour calmer sa douleur d’enfant surpris de naître !
Mahmoud Sabistari [4] dans son Gulsan-i-raz
En Occident aussi a gagné de paraître,
Ce Scheikh contemporain des Ghazels de Chiraz
Avait d’anciens Soufis la forme allégorique,
Où les parties s’adaptent à un tout incertain
Mais dans un feint débat qui se veut didactique
Où l’on entend causer un maître puritain
Qui force ses disciples à fouler sous leurs nattes
Des idées rêveuses dont il fait des disputes !

Notes

[1] Pléonasme, mot grec pour signifier le défaut de ce qui est dit surabondamment. Divin = de Dieu,or Dieu est retiré du monde, donc dire le retrait de Dieu, c’est augmenter en vain la même qualité.

[2] Qui a une couleur légèrement violette, qui « tire sur » le violet : anglais, purplish, « rather purple » ; comme le bleuté relativement au bleu. Les violacées sont une famille de plantes violettes.

[3] La panacée :en grec, remède universel, pour « tout » (grec : « pan »). Le dieu Pan, le dieu du tout. Le panthéiste, pour qui « tout » est Dieu.

[4] 700 de l’hégire, soit 1320 -1321

 
 
 
Publications récentes
Publications par mois
 
Copyright 2011 Pierre Dortiguier